L’histoire des nains de jardin

L’histoire des nains de jardin est plus ancienne que l’on pourrait le penser. En effet, la tradition remonte au début du XIXème siècle, et les nains de jardin de cette époque étaient bien différents des nains en plastique ou en plâtre que nous connaissons aujourd’hui.

Je vais vous raconter l’histoire des nains de jardin

L’apparition des premiers nains de jardin dans les archives remonte au début des années 1800 où ils étaient produits en Allemagne. Ils étaient alors fabriqués en argile, une matière rocheuse naturelle que l’on trouvait facilement dans cette région du globe.

C’est par la suite que sont apparus, vers les années 1840, les premiers nains dans les jardins en Angleterre. C’est à partir de là que leur popularité a commencé à prendre de l’ampleur au point qu’ils ont commencé à faire leur apparition dans plusieurs pays.

Puis c’est en 1870, qu’a commencé, toujours en Allemagne, la production en série des nains de jardin. Il y avait à cette époque deux grands fabricants de ces petits lutins, il s’agissait de Philipp Griebel et August Heissner. Ce dernier avait une réputation internationale pour la qualité de ses nains de jardin.

Malheureusement, la première et la seconde guerre mondiale ont anéanti la quasi-totalité des moyens de production et des stocks nains de jardin en Allemagne. Vous vous doutez bien qu’à cette époque, la production de ces créatures n’était pas une priorité nationale.

Par la suite, c’est à partir des années 1960 que sont apparus les premiers nains fabriqués en plastique. Il s’agit de ceux que nous connaissons actuellement. Mais comme aujourd’hui, les nains en plastique ne sont que très peu appréciés des nanomanes puisqu’ils ne sont généralement pas très beaux et de très mauvaises qualités contrairement à des nains en résine.  

Environ 20 ans plus tard, des pays de l’Europe de l’Est, comme la Pologne, se sont mis à fabriquer des gnomes et à les vendre dans de le monde entier. La seule différence est que ces nains étaient des imitations de la production allemande et qu’ils étaient particulièrement bon marché.

La société « Kimmel Gnomes » basée aux Etats-Unis reste l’un des rares fabricants de nains de jardin en argile dont l’intégralité du processus de fabrication est réalisée artisanalement à la main. Cela fait d’eux, des gnomes très recherchés pour l’âme qui s’en dégage. Leurs prix, très élevés, varient selon leurs tailles et leurs styles.   

Pourquoi ces nains de jardin ont-ils eu naissance ?

Dans l’histoire de ces nains de jardin, on retrouve très régulièrement une légende qui dit que ces petits lutins apportaient chance aux habitants de la maison du jardin dans lequel ils se trouvaient. Ils assuraient alors la protection de la maison mais pas seulement puisqu’on les retrouvait également à proximité de certains trésors ou enfouis dans le sol pour la protection matières précieuses.

Cette légende a encore toute son importance dans certains pays puisqu’il est possible d’en trouve encore dans des granges, caché grâce à leur petite taille, avec pour tâche de surveiller le bétail. Ils étaient alors très utilisés par les fermiers, qui, pour certains encore aujourd’hui, pensent qu’ils porte-bonheur. Dans leur imaginaire collectif, ces statues pouvait aider les cultures à pousser et à les protéger des parasites ou autres destructeurs de plantations. On pensait également que les nains de jardin pouvaient durant la nuit aider au jardinage.

Les nains de jardin dans le folklore

L’origine de leur nom proviendrait du latin et signifierai « habitant de la terre ». On pensait, selon l’histoire mythique, que les nains de jardin vivaient sous terre. Dans les livres et les contes germaniques ont les retrouvés très souvent. Ils étaient alors décrits comme de vieux hommes avec une barbe blanche qui avaient pour mission de garder un trésor ou un objet de valeur.

Selon les régions du globe, on ne les connaissait pas sous le nom de gnome ou nain de jardin mais dans des traductions différentes comme Nisse au Danemark et en Norvège, Duende en Espagne et Hob en Angleterre.

L’aspect physique des nains de jardin au XIXème siècle.

Dans la littérature, ces personnages de petite taille ne sont pas toujours très précisément décrits. Toutefois, tous les nains de jardins, que ce soit dans n’importe quelle pays, ces petits êtres sont fabriqués avec pour apparence :

  • une longue barbe blanche
  • chapeau rouge.

Ces lutins portent alors une tenue plutôt simple avec un pantalon et un haut.

On rencontre très peu de naines dans la littérature et les archives mondiale. Lorsqu’on les rencontre, elles sont décrites avec des cheveux long et également un long chapeau pointu, vêtis d’une longue robe. Elles auraient tendance à ressembler à des sorcières.

Aujourd’hui, l’apparence des nains de jardin a bien évolué. On les retrouve dans toute sorte de mise en scène avec des nains nus ou des nains aux positions humoristiques. Un des nains les plus appréciés étant celui qui fait un doigt d’honneur. On imagine alors ce petit bout d’homme, pas plus haut que trois pommes, nous dire d’aller nous « faire foutre ». Certaines technologies ont également étaient ajoutés à ces gnomes avec par exemples des éclairages solaires.

Nain de jardin qui fait un doigt d'honneur
Nain de jardin qui fait un doigt d’honneur

Certains designers se sont également pris d’affection pour ces lutins et ont dessiné des nains colorés. Aujourd’hui, plus que de protéger la maison, les nains de jardin ont pour missions de nous faire rire. Et si c’est le cas lorsque vous en croisez un, alors on peut dire « mission accomplie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.